Nous nous envolons maintenant pour Moorea. Stéphane est venu nous accueillir et nous fait un premier tour de l'île le long de la côte. Contrairement à Huahine, où les pensions de famille et les petits hôtels sont en majorité, Moorea a quelques beaux resorts qui se livrent une concurrence féroce et qui usent d'ingéniosité pour offrir plus de luxe et de confort. Je pense que Bora Bora atteindra des sommets en terme de luxe... A suivre...

On voit déjà que Moorea est une île montagneuse avec des crêtes bien dessinées et une végétation abondante malgré la grande sécheresse des derniers mois. Arrivés au Fare Miti, nous retrouvons Céline, Kéalani, le papa de Stéphane, Alain, son petit frère, Vaïarii et sa maman, Vaie. Après le déjeuner, nous continuons notre visite de l'île. Baie de Cook, baie d'Opunohu, encerclent le mont Rotui (également nom d'une marque de jus de fruit originaire de l'île) Le spectacle depuis le belvédère est tout simplement magique !! Les champs d'ananas (juteux et sucrés) rigoureusement plantés arpentent les flancs des montagnes et se mélangent à la végétation sauvage et luxuriante.

De retour au fare, nous n'avons pas le temps de chômer puisque Stéphane nous emmène faire un tour en jet ski (notre baptême!!) afin de voir l'île de la mer. C'est le deuxième spectacle à couper le soufle de la journée !! La vision du mont Tohivea et des crètes escarpées le tout dans une végétation abondante, nous enlèvent les mots de la bouche. C'est splendide, magnifique, magique!!! Et dire qu'il aura fallu faire 20h de vol et traverser la moitié de la planète pour voir de telles beautés ! Nous finissons la ballade dans une piscine naturelle proche du récif, dans une eau turquoise et translucide !
 
    


Levés à 6h30, nous commençons à battre des records de sommeil et nous nous faisons aussi rabattre les oreilles de Stéphane parce que l'on se lève trop tard à son goût et que la journée va être riche en activités en tout genre ! Ah ce Stéphane, personne ne l'arrête ! Malheureusement la météo en décidera autrement entre éclaircis et pluies, nous arrivons malgré tout à passer entre les gouttes et profitons de toute l'infrastruture qu'offre Alain : jet ski tractant une planche à laquelle nous devons nous accrocher (exercice perilleux qui se soldera par des courbattures le lendemain pour moi...), tour en pirogue et en canoé, séance d'écaillage de poissons péchés le matin même par Alain... Nous déjeunons d'un canard et d'un gigot cuit dans un fumoir et dinons de poissons grillés du lagon pêchés par Alain. La vie est douce à Moorea, c'est le local style.
    

  


Levés à 7h00, heureusement Stéphane est parti chercher le petit déjeuné... Nous reprenons le jet et partons sur un spot où il est possible de voir des raies pastenagues (raie grise) et de leur donner à manger et les caresser par la même occasion. L'expérience est impressionnante, mais nous nous habituons vite à la texture de leur peau et craignons moins leur dard. Elles sont gentilles quand on ne les cherche pas ! Snorkelling avec requins pointes noires, raies et poisson pilote du nom de remora entre deux motus, aquarium poissonneux et patates de coraux en cascade. Heureusement que nous avons fait toutes ces activités le matin parce que l'après midi fait place à la pluie... Fin de séjour à Moorea un peu morose mais toujours dans la bonne humeur avec la guitare, le ukulele et les chants de la famille sur la terrasse du fare.
 
 
 
  






 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site