Réveil à 4h30 (même Kéalani dort encore...) Heureusement que Stéphane et Céline nous ont mis à disposition un netbook afin de nous connecter sur net. Tif et Wich toujours au poste pour tchatter !

6h30 départ pour l'aéroport de Papeete (se trouvant dans la commune de Faaa à 10 min de la résidence des M. Nous croisons les bouchons en direction de Papeete. Un vrai problème que la circulation à Tahiti... Arrivés à l'aéroport, au comptoir d'enregistrement, l'hôtesse nous annonce que je ne peux pas embarquer à cause de la différence de nom entre le nom d'enregistrement (nom de Guich) et le nom de mon passeport (nom de jeune fille)... Eh oui ! Fraichement mariée, je n'ai pas eu le temps de changer les noms sur mes papiers... En nous n'avions pas de quoi prouver ce changement... La prochaine fois, je penserai à prendre notre livret de famille... Un peu paniqués parce que l'embraquement se faisait à 7h15 et le décollage à 7h30, et comme il était déjà 6h55, nous nous sommes précipités vers l'agence de voyage qui s'était occupée de nos réservations en sachant que l'agence ouvrait à 8h00 (heureusement qu'il y en avait une à l'aéroport!!), mais tout en espérant y trouver une âme sensible. Miracle !! Une femme était dans l'agence en train de faire des colliers de fleurs... Ca s'annonce pas très bien... Après explication de la situation, elle nous dit qu'elle n'est pas en mesure de faire les modifications sur son ordinateur et appelle donc sa supérieure qui lui dit d'aller directement au comptoir d'enregistrement et de plaider en notre faveur !! 7h15, ouf ça passe!!!  Je vous passe les détails d'oublis avant l'embarquement mais nous nous envolons finalement vers Huahine!!

9h05, arrivée à l'aéroport de Huahine, nous sommes accueillis par un chauffeur de l'hôtel qui nous emmène au Relais Mahana. L'hôtel se trouve au sud est de l'île qui est composée de deux entités reliées par un pont : Huahine Nui (= grand, éternité) et Huahine Iti (=petit) Les baies de Moorae et Bourayne, qui se croisent au pont sont magnifiques. Le mélange des couleurs la végétation et de l'eau sont un véritable spectacle ! L'hôtel se trouve à l'opposé de l'aéroport, à une demie heure de voiture... Sur le chemin, nous admirons la beauté sauvage de l'île. Une végétation luxuriante avec une côte morcelée qui laisse entrevoir la mer. à chaque virage. L'hôtel est très sympathique, avec une jolie plage et de spacieux bungalows dans un jardin tropical, donnant sur une mer bleue turquoise. J'ai testé pour la première fois le poisson cru au lait de coco. Le poisson était frais et le mélange avec le lait de coco fut un régal

Recette du poisson à la tahitienne
- 300 g de thon blanc cru (à défaut d'un poisson des îles)
- 3 tomates
- 1 concombre
- 2 citrons jaunes/verts
- 3 gousses d'ail
- 1/4 d'oignon - ciboulette
- 3 tiges d'oignon (falcutatif)
- 20 cl de lait de coco
- sel et poivre


Découper le morceau de thon blanc en cubes, puis les faire macérer dans de l'eau très salée et mettre au réfrigérateur.
Découper les tomates et le concombre en cube.
Hacher l'ail et l'oignon + ciboulette
Presser les 4 jus de citrons
Mettre le poisson et le jus de citron dans un saladier, rajouter les cubes de tomates et de concombre, l'ail et l'oignon et enfin le lait de coco.

Ce plat se déguste avec du riz ou bien des patates douces.
Tama'a maitai (bon appétit en tahitien)!

 
  
 


Réveil à 5h30, il y a du progrès ! Le sommeil reste une obsession en ce début de voyage... Sachant que le petit déjeuner commence seulement à 7h15, nous n'avions d'autre choix que d'attendre. Ballade dans les environs de l'hôtel, nous continuons à apprécier la beauté de la végétation. La chaleur nous ralentit un peu mais il n'y a pas grand chose à faire dans le sud de l'île à part le farniente. Pendant notre promenade, nous découvrons un marae. C'est un lieu de culte en plein air, destiné à la célébration de la vie religieuse et sociale. Il est entouré d'un tapu (muret), zone infranchissable et sacrée. Les clans y honoraient et invoquaient les dieux et ils y faisaient des offrandes et des sacrifces humains. Les maraes sont des grandes plateformes rectangulaires composées de pavés  de blocs de basalte et des dalles de corail, le tout entouré d'un tapu. Ce sont aujourd'hui des sites archéologiques qui font partie du patrimoine de la culture polynésienne.  De retour, nous avons profité de la plage et  d'une séance de snorkelling où nous découvrons un jardin corallien regorgeant de poissons colorés.

L'après midi est consacré au tour de l'île. Nous partons avec un petit groupe et un chauffeur guide, visiter l'île. D'habitude peu friands de visite en groupe, nous n'avoins pas eu d'autre choix à cause d'un oubli des permis de conduire... C'est sans regret que nous avons pris cette excursion. C'est une expérience que nous réitérerons. Le guide, Firmin, originaire de Huahine, était super. Il avait une culture de son île et de son pays qui nous a transporté tout au long de l'excursion. Il nous a raconté des légendes et croyances de son île. Il nous a également appris que les polynésiens n'avaient pas d'écriture et que leurs moyens pour retenir leur histoire, étaient les musiques, les danses et les histoires qu'ils se transmettaient de génération en génération. L'écriture fut importer avec l'arrivée des missionnaires européens .Cette visite nous a fait plus apprécier l'île de par son histoire. Nous avons visité une vanilleraie, rencontré des anguilles aux yeux  bleus sacrées, admirer des points de vue à couper le souffle. C'était un bon après midi de touriste !

Séquence linguistique
Merci en tahitien se dit maururu (prononcé MA-OU-RROU-RROU, rouler les R) dans la culture polynésienne, le merci n'existait pas. Il a fallu l'inventer. Le remerciement était matérialisé par une poignée de main. Donc pour traduire littéralement merci, il faut comprendre = tenir (mau) secouer secouer (ru ru)

A lire Les révoltés du Bounty

  

  

  
 


Nous sommes venus en Polynésie entre autre pour la plongée et découvrir un monde parallèle renfermant des trésors uniques. Avant de partir Guich avait commencé à lire la manuel du PADI. Il fera son premier baptême de plongée durant lequel il rencontrera son premier requin pointe noire.







 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site