voyages-de-tam-guich.wifeo.com/images/b/bun/Bungalow.jpg  

 Nous quittons Moorea dans la pluie et la grisaille, après avoir dévalisé une boutique de perles qui excerçait des prix assez attractifs. L'avion avait une heure et demie de retard, ce qui exacerbait d'avantage notre impatience de découvrir notre nouveau lieu de résidence : l'Intercontinental Bora Bora resort, Thalasso spa !! Oui le nom est à rallonge mais il en dit long sur ses promesses de luxe ! C'est un fantasme que nous avions toujours eu lors de nos voyages précedents. Et nous nous disions à l'époque qu'un jour, nous le ferions... (soupir) Et grâce aux généreuses pensées de nos familles et amis et grâce à la famille M, ce rêve a pu se réaliser. Eh oui, Stéphane et Céline étant résidents à Tahiti, ils ont eu l'occasion, en février dernier, d'aller au salon du tourisme en Polynésie. A cette occasion, les grands hôtels / resort proposent des packages (chambre + demi pension) intéressants, les prestations et les prix défiants toutes concurrences. Donc pour nous, petits métropolitains qui payons toujours tout plein pot, l'occasion fut vraiment exceptionnelle. Nous l'avons donc saisie sans hésitation !

L'avion a quand même fini par décoller et c'est sous une pluie torrentielle que nous nous envolons pour Bora Bora !!

L'arrivée est d'un tout autre genre. Le temps était gris mais sans pluie... Nous découvrons le fantastique lagon de Bora Bora de l'avion. Nous n'avions pas été très gâtés à Moorea par le temps et espérions de tout notre coeur, ne pas vivre la même chose à Bora... Ca commence mal...Le luxe se fait sentir dès que nous avions mis les pieds sur le tarmac. L'accueil à l'aéroport se fait par un majordome de l'hôtel qui nous passe un collier de tiaré de Tahiti en nous souhaitant la bienvenue et offre une bouteille d'eau. Les valises sont récupérées par des employés de l'hôtel et le transfert à l'Inter se fait par bateau en 20 min. Il est à noter que de nombreux hôtels de luxe se trouvent à Bora et qu'à l'aéroport, l'accueil se fait de la même façon pour chaque client.

L'intercontinental sur trouve sur un motu (îlot coralien qui par extension forment la couronne récifale d'un atoll ou d'une île haute) avec une vue spectaculaire du mont Otemanu. Arrivés à l'hôtel, nous sommes accueillis par Hiro, le cousin de Stéphane, il nous installe à une table avec une vue sur le mont Otemanu. C'est splendide... Cocktail de bienvenue, photo de bienvenue, nous remplissons quelques formalités avant de nous faire emmener à nos appartements en club car (voiturette de golf qui vient nous chercher directement à la villa quand nous en avons envi, par un simple coup de fil...) Sur le chemin, nous découvrons le resort avec émerveillement et enchantement ! Hiro nous glisse pendant la conversation qu'il s'est "permis" de nous surclasser... La villa sur pilotis avec la vue sur le lagon et le mont Otemanu, c'est ... comment dire... UNE TUERIE !! Excusez moi le terme qui semble peu approprié aux lieux...

 
  

  


Ça y est nous avons pris nos quartiers dans notre magnifique villa de 102 m². Après un repas somptueux au Reef, composé d'un buffet thème France (le fromage commençait à nous manquer, ça tombe bien). Les mets sont nombreux et raffinés, ce qui est rare dans un buffet... Nous ne savions plus où donner de la tête et avions envie de tout goûter... Je ne vous parle même pas des desserts... Aux oubliettes les résolutions de manger modérément et sans excès afin de garder la ligne... Et bonjour le buffet de l'Interconti !! Après ça, nous avons roulé jusqu'à notre chambre. Nous avons fait une petite nuit mais très appréciée dans le lit king size. Petit déjeuner sous forme de buffet... Olala c'est le même modèle qu'hier sous forme de petit déj, même problème, que manger...? Tout a l'air tellement délicieux !!! Ceci étant le petit déjeuner nous console un peu de la mauvaise météo qui semble nous persécuter... Bon, apparemment l'accueil nous prédit un temps plus clément demain...

Après le petit déjeuner, nous partons réserver le spa pour mercredi après midi et nos plongées pour vendredi ! Nous voulions voir des requins citrons !! Le soleil refait surface, nous profitons de la piscine (déserte!) avec une vue sur le mont Otemanu, puis sur le ponton de la villa. C'est magique !!

Guich part à son premier cours de plongée pendant que je pars nourrir les raies pastenagues et faire un peu de lecture à l'ombre d'un parasol. Le soleil est enfin parmi nous et les couleurs du lagon sont d'un bleu inexprimable! La journée se passe entre farniente à la villa, à la plage, à la piscine et baignade au pied des pilotis de la villa.

La villa, parlons-en. Villa 235 avec la vue sur le lagon et le mont Otemanu. Ceci n'est pas le cas de toutes les villas, certaines sont mieux localisées que d'autres. Mais notre cher Stéphane a des relations bien placées et c'est grâce à son cousin, Hiro, que nous avons bénéficié de ce petit luxe supplémentaire. A l'entrée de la villa, une double porte, nous introduit dans un "vestibule" où nous pouvons poser nos clefs avec une première baie vitrée donnant sur le bleu du lagon... A droite, le salon composé de meubles en bois tropicaux et raffinés, dont une table basse vitrée qui peut s'ouvrir afin de nourrir les poissons du lagon... La deuxième baie vitrée du salon s'ouvre sur une terrasse avec transats et table pour les petits déjeuners et dîners, descendant sur un ponton avec douche qui amène directement sur le lagon. A gauche la chambre avec dressing room et salle de bain composée d'une baignoire sur pied et d'une douche géante avec double vasque. Bois exotique, mosaïque et ardoise noire font de cette salle de bain, un ravissement pour les yeux. Deux baies vitrées illuminent l'ensemble sur le lagon. Allongés sur le lit, nous avons l'impression d'avoir les pieds dans l'eau. C'est du luxe, du grand luxe. Nous n'avons pas l'habitude d'autant d'attention.

La vie est douce dans un 5 étoiles...
 
   



Nous passons notre matinée entre baignade du ponton de la villa, séance de fitness dans la salle de sport du resort et piscine avant de passer notre après midi au spa. 4000 m² composent ce paradis de la relaxation et du soin. Massage aux huiles essentielles sur une table qui donne sur un sol en verre afin de bénificier de la vue sur les coraux et les poissons colorés, soin du visage, bain hydromassant avec une eau puisée à 900 m de profondeur, au large de Bora aux algues marines, hammam, jaccuzi... Tout ce qu'il faut pour oublier que nous sommes sur la planète Terre.
 
 


Stéphane, Céline, Cédric et Karine (amis de Guillaume) nous ont offert pour notre mariage une journée visite de l'ile de Bora en pirogue à balancier. Un très beau cadeau qui nous a beaucoup touché !

La journée commence par un passage au jardin corallien se trouvant à quelques minutes de l'Intercontinental Moana : patates de coraux, poissons multicolores et autres murènes rencontrées au détour d'un trou nous enchantent. Nous continuons notre périple à proximité du récif où nous rencontrons cette fois-ci des requins pointes noires, des raies et un barracuda qui se joint au festin que nos amis polynésiens leur ont concocté. C'est une scène impressionnante et les requins sont proches de nous pendant que nous les observons avec nos masques et tubas... Nous débarquons sur un motu pour le déjeuner. Espadon mariné, uru, taro, noix de coco rapée, salade tahitienne de thon blanc, gâteau noix de coco, poe à la citrouille (citrouille cuite à la vapeur avec de la farine de manioc et du lait de coco ... Yummy !! Faut aimer la noix de coco...) et fruits frais. Nous mangeons dans des assiettes faites de palmes de coco tressées et de feuilles. C'est un festin accompagné de chants tahitiens que nous n'oublierons pas.  Nous continuons notre tour de l'île accompagnés de quelques dauphins qui font la course avec le bateau vers un spot où l'on nourrit des raies grises. L'île est très belle et offre de nombreux points de vues exceptionnelles du lagon et l'eau est bleue bleue bleue !  Je crois que je me répète...

Merci Stéphane, Céline, Cédric et Karine pour cette inoubliable journée !!

Recette du poe à la citrouille
- 1 bol de citrouille cuite  à la vapeur
- 1/2 bol de farine de manioc
- 2 cuillères à soupe de sucre
- Lait de coco à votre convenance

Préparation _cuisson _ 45mn environ thermostat 6
Cuire la citrouille (épluchée et vider de ces graines,coupée en dés) avec un peu d'eau pour quelle n'attache pas, le but est d'en faire une purée
Laisser refroidir
Mélanger la purée de citrouille avec la farine tamisée et le sucre.
Beurrer votre plat et mettre au four au milieu du four
Pour vérifier la cuisson le meilleur indice c'est lorsque la pâte devient translucide et que l'on ne sent plus le gout de la farine de manioc lorsque l'on goûte.
Sortir le plat du four, l'arroser copieusement de lait de coco et le découper de suite pour facilité la pénétration du lait de coco et saupoudrer de sucre déguster tiède ou froid

       


Guich continue son initiation à la plongée et nous rencontrons pour la première fois des requins citrons 2 à 3 m de long !! Pendant notre plongée, requins pointes noires, thon dent de chien, barracuda, raie léopard. Nous descendons à 24 m de profondeur, ce qui est beaucoup pour l'ami Guich :)

Le jour du Deep Ocean spa, le temps n'était pas vraiment au rendez-vous, la spa nous a offert de revenir profiter des infrastuctures telles que jacuzzi, hammam et bain d'eau glacée (chose que nous n'avons pas faite, l'eau était à 13°C !! Juste trempé un doigt de pied... Glaglagla !!! ) Le soir, encore un buffet gargantuesque accompagné d'un spectacle de danse tahitienne. Notre dernier repas à l'Intercontinental... (Soupir)


     

  




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site